Déclaration revenu non-résidents en Espagne

La déclaration de revenu des non-résidents en Espagne

Citoyens non-résidents possédant une propriété en Espagne

Toutes les citoyens non-résidents qui possèdent une propriété en Espagne ont l’obligation de déclarer et de payer chaque année l’impôt sur le revenu des non-résidents (IRNR “Impuesto de la Renta de No Residentes”).

Une grande partie des personnes qui possèdent une propriété en Espagne mais résident dans un autre pays ne savent pas qu’ils sont tenus d’effectuer cette déclaration de revenus. Beaucoup d’entre eux pensent qu’ils n’ont des obligations fiscales que s’ils louent ou vendent leurs propriétés.

Mais attention, ce n’est pas le cas: si vous êtes non-résident et propriétaire d’un bien immobilier en Espagne, vous êtes tenus, chaque année, d’effectuer votre déclaration de revenu de non-résident et de payer l’impôt qui y est associé.

La « declaración de la renta » des non-résidents en Espagne

Comment détermine-t-on la résidence fiscale en Espagne?

D’après la législation espagnole et les articles 8 et suivants de la loi relative à l’impôt sur le revenu des personnes physique (IRPF), une personne a sa résidence fiscale en Espagne si:

  • Elle y séjourne plus de 183 jours au cours de l’année civile;
  • Elle y a établi, directement ou indirectement, le centre de ses activités économiques.
  • Elle y a son conjoint ou sa famille avec des enfants mineurs qui y résident de manière permanente

Si vous n’entrez pas dans ces critères, vous êtes en principe non-résident. Et si vous êtes propriétaires d’un bien immobilier sur le territoire espagnol, vous devez effectuer chaque année votre déclaration de revenu de non-résident.

Dans le cas où une même personne serait susceptible d’avoir sa résidence fiscale en Espagne aussi bien que dans un autre Etat, la convention fiscale bilatérale liant les deux Etats propose une méthodologie pour réaliser l’arbitrage en fonction d’un certain nombre de critères alternatifs.

Comment se calcule l’impôt sur le revenu des non-résidents?

Un impôt sur le revenu des non-résidents est dû pour tout bien immobilier réservé à un usage d’habitation. Il est calculé en appliquant un taux (19% pour les résidents de l’Union Européenne, de l’Islande et de la Norvège, 24% pour les résidents des autres pays) sur un loyer fictif de 1.1% ou de 2% de la valeur cadastrale du bien selon les cas.

La logique du service des impôts est de considérer que même si le bien immobilier n’est pas mis en location, il représente une source de revenus potentielle taxable.

Si le bien n’a pas été à usage d’habitation toute l’année, soit parce que le propriétaire l’a acheté ou vendu en cours d’année, soit parce qu’il a été mis en location une partie de l’année, l’impôt est calculé au prorata du nombre de jours pendant lesquels le bien a été à usage d’habitation.

Prenons un exemple:

Une personne résidant en France à Lyon et propriétaire à Valencia en Espagne d’un logement d’une valeur cadastrale de 100 000 EUR dont elle a joui (ou pu jouir) toute l’année et pour lequel le taux à appliquer est de 2% doit déclarer un loyer fictif de 2 000 EUR (100 000 x 2%) et payer 380 EUR d’impôt (2 000 x 19%).

La valeur cadastrale d’une propriété apparaît sur le reçu du paiement de l’IBI (la taxe foncière). Si la propriété n’est pas sujette à l’IBI, le service des impôts calculera sa valeur en fonction du prix d’achat et de l’estimation effectuée par les impôts. En ce qui concerne les logements en construction et dans les cas où, pour des raisons d’urbanisme, la propriété n’est pas susceptible d’être utilisée (terrain), aucun loyer ne sera estimé.

La déclaration de l’impôt sur le revenu des non-résidents et le paiement de l’impôt qui y est associé peuvent être effectués durant toute l’année civile suivant l’exercice concerné. Par exemple, les impôts correspondant à l’exercice 2018 peuvent être payés jusqu’au 31 décembre 2019.

Pour être en règle avec le service des Impôts, il est fortement recommandé de s’adresser à un professionnel pour remplir le formulaire qui doit être déposé aux Impôts et effectuer correctement sa déclaration de revenus des non-résidents. Les contrôles sont de plus en plus fréquents, et les redressements s’accompagnent de pénalités.

Chez Espagne Select, notre groupe de professionnels peut vous accompagner pour vous acquitter de vos obligations fiscales en Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *