Double nationalité

Double nationalité

La double nationalité est connue comme un statut juridique dont jouissent certaines personnes qui sont simultanément reconnues comme citoyens de deux pays différents.

La double nationalité, ou la multiple citoyenneté (pour qui possède plus de deux nationalités), présente généralement plus d’avantages que d’inconvénients, car elle permet de circuler plus librement, de voter dans plusieurs pays, de ne pas avoir à payer d’impôts en tant qu’étranger, de travailler légalement ou de pouvoir profiter pleinement du système de santé de plusieurs pays.

Bien que la double nationalité soit bien connue, il s’agit en réalité d’un statut dont peu de personnes peuvent bénéficier. En Espagne, l’acquisition de la nationalité espagnole implique la renonciation à la nationalité d’origine du demandeur, avec des exceptions.

L’Espagne a signé des accords bilatéraux avec certains pays qui permettent de conserver la nationalité d’origine lors de la demande de nationalité espagnole.

Ces pays sont:

  • Pays d’Amérique latine (Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, République Dominicaine, Équateur, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Porto Rico, El Salvador, Uruguay et Venezuela).
  • Andorre
  • Guinée équatoriale
  • Philippines
  • Portugal

En d’autres termes, si vous êtes français, par exemple, vous ne pouvez pas bénéficier d’une double nationalité franco-espagnole. Il en va de même pour les citoyens belges, suisses, etc, ainsi que pour quiconque ne possédant aucune des nationalités mentionnées ci-dessus.

Est-il une bonne idée d’acquérir la nationalité espagnole et de renoncer à notre nationalité?

Cela dépend des cas.

De manière générale, demander la nationalité espagnole pour vivre en Espagne est une bonne option, notamment parce que le passeport espagnol est l’un des plus « puissants » au monde.

Les passeports les plus « puissants » sont ceux avec lesquels vous pouvez voyager librement dans le plus de pays sans qu’un visa ne soit nécessaire (cette liste est constamment mise à jour):

Liste de passports plus puissants
Source: https://www.henleypassportindex.com/global-ranking

Par conséquent, demander la nationalité espagnole peut présenter de nombreux avantages dans le cas de personnes originaires de pays extérieurs à l’Union européenne qui ont des passeports moins puissants et qui ont plus de difficultés à se déplacer et à résider sur le sol européen. Cependant, demander la nationalité espagnole lorsqu’on est originaire d’un autre pays membre de l’Union européenne ou d’un pays qui fait partie de l’espace économique européen ne présente pratiquement aucun avantage significatif.

Nous ne devons pas oublier qu’être espagnol n’est pas le seul moyen de résider légalement en Espagne. Vous pouvez résider légalement en Espagne avec le permis de séjour.

Conditions d’obtention de la nationalité espagnole

En résumé, vous pouvez demander et obtenir la nationalité espagnole, selon les cas, si (liste de critères indicative et non exhaustive):

  • Vous êtes le fils ou le petit-fils d’un père ou d’un grand-père de nationalité espagnole.
  • Vous êtes né en Espagne.
  • Vous résidez légalement en Espagne depuis 10 ans ou plus.
  • Vous résidez légalement en Espagne depuis 5 ans ou plus après avoir obtenu le statut de réfugié.
  • Vous résidez légalement en Espagne depuis 2 ans ou plus lorsque vous êtes ressortissant d’un pays d’Amérique du Sud, d’Andorre, de Guinée équatoriale, des Philippines ou du Portugal.
  • Vous êtes marié à une personne de nationalité espagnole depuis plus d’un an
  • Vous avez été veuf ou êtes veuf et que vous étiez marié à un ressortissant espagnol.
  • Votre tuteur légal a la nationalité espagnole.
  • Vous êtes élu par décret royal, pour des circonstances exceptionnelles, éligible pour recevoir la nationalité espagnole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *