2018, l’année du marché immobilier en Espagne

Entre 2008 et 2013, pendant la crise en Espagne, les prix de l’immobilier se sont littéralement noyés. Cependant, malgré un récent boum et une économie en pleine croissance, les biens immobiliers espagnols sont toujours proposés à des prix très intéressants, en particulier dans certaines zones de la Communauté de Valence.

Curieusement, on trouve les prix les plus bas sur la Costa Blanca, un espace offrant une qualité de vie incomparable sur le territoire espagnol.

Mapa Costa Blanca

  • En 2016, 3188 nouveaux propriétaires belges ont choisi l’Espagne pour acheter une résidence secondaire. Et à la fin du premier trimestre 2017, il étaient 648 de plus à avoir acquis un appartement ou une villa dans la seule région d’Alicante sur la Costa Blanca, soit une augmentation de 43% par rapport au premier trimestre 2016.
  • Les Marocains arrivent en deuxième position derrière les Chinois comme investisseurs hors Union européenne sur le marché immobilier en Espagne. Pendant le premier trimestre 2017, le nombre d’acquéreurs originaires du Royaume alaouite a augmenté de 3,40% par rapport à l’année précédente. Ils se situent ainsi devant les Algériens qui sont également des investisseurs importants. De nouveau, leur zone préférée fut le Sud-Est espagnol (Costa Blanca).
  • Quant aux Français, ils sont toujours et de loin les principaux investisseurs francophones dans l’immobilier espagnol, et se placent en deuxième position toutes nationalités confondues.

Au total, en 2016, les ressortissants étrangers ont effectué plus de 10% des acquisitions de biens immobiliers en Espagne, chiffre qui augmente sur les zones côtières, et 25% de ces acquéreurs sont des francophones.

Acquisitions étrangères

Le diagramme ci-dessous présente l’évolution des prix par communauté autonome en Espagne au quatrième trimestre 2016 et au premier trimestre 2017:

IPV par communautés
Index général par communautés: source

Comme on peut l’observer, les prix de la Communauté valencienne (où se trouve la Costa Blanca) suivent une croissance continue mais légère, ce qui explique le grand nombre de transactions sur le marché.

Avec les prévisions de croissance à la hausse (2,6% pour 2018) annoncées notamment par le Ministre de l’Economie Luis de Guindo en juillet 2017, 2018 devrait être meilleure que 2017 et présenter nombre d’opportunités, pour la vente comme pour le marché locatif.

Cette croissance continue, des taux d’intérêts historiquement bas, des prix toujours intéressants, et l’intérêt croissant des investisseurs et des particuliers étrangers qui reviennent acheter en Espagne, expliquent la tendance haussière continue après l’augmentaiton du nombre de transactions déjà significative de plus de 33% entre 2013 et fin 2015.

Cette année, pour acheter un mètre carré habitable urbain en Espagne, le prix moyen est de 2478,09€, le prix minimum étant de 1450€ et le maximum de 4438€ en fonction de la zone et de la ville. Le prix au mètre carré est toujours inférieur de plus de 43% aux prix en France 43%.

Variation de l’indice des prix du logement (IPV) de 2015 au premier trimestre 2017 dans le neuf et l’ancien

Évolution du IPV
Index général, logements neufs et logements anciens: source

One Comment

  1. Richard on

    Bonjour, je vends une maison á Tenerife et depuis l’année derniere le marché immobilier á tendance á augmenter malgré que certains bien dans le nord de l’île reste raisonnable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *